Les freins cassés s'étaient donnés rendez vous à Houchin à 8h15 pour ce dimanche 28 février sous un froid glacial avec une température ressentie de -8°; glagla.....

Notre calou national étant excusé pour raison familiale, nous partions à quatre: Ludo, Mikou, Bast et moi-même pour découvrir le "cha monte et cha déchin" de la houchinoise.

Après quelques kilomètres, Bast fit la connaissance des joies de la gastro-entérite, enfin c'est bien, tout est resté à l'intérieur, ouf !!!! Donc il a finalement fait le choix de bifurquer sur le parcours 15 km en solo et de nous laisser en découdre avec le 30 km, tel était la motivation de Ludo......

Lui-même en grande forme, dévora les chemins partiellement gelés pour tenter de mettre à mal ses compères, en vain..... La courte nuit pour certain et le manque d'entraînement pour d'autre en était sans doute la cause.

Mikou a cependant tenté une micro attaque pourrait on dire, ou simplement nous étions distrait et nous lui laissions quelques libertés, mais ce temps fort de sa part est à souligner..... Bien entendu une réplique de ma part était à craindre; dans le bois d'Ohlain mes jambes étaient au rendez vous, je me suis donc échappé grâce à un concurrent anonyme, il m'a enmené dans les dénivelés positifs. Une partie assez boisé, et assez technique dans la descente jonchée de souches ainsi que pas mal de boue a mis à mal Ludo et Mikou, surtout que le dégel était déjà amorcé. Bien sûr le dernier des freins cassés en course a eu son temps de gloire, les jolis dénivelés positifs sont restés à l'honneur de Ludo, par exemple l'ascension vers l'antenne de Bouvigny et bien d'autres.

Beau parcours dans l'ensemble malgré ce vent du Groenland..., souvent de face surtout dans ces grandes lignes droites, nous a permis de boucler 31,75 km en 2h02 et pour Bast: 17,97 km en 1h40 qu'il ne sert à rien de retenir bien qu'il faut souligner son courage. Le ravitaillement très simple mais suffisant ainsi qu'une très bonne soupe maison au potiron, un sandwich à l'arrivée furent les bienvenus pour réchauffer nos organismes.

Retour à l'accueil