Rando VTT de l'ami Bidasse - une histoire à dormir de boue
Rando VTT de l'ami Bidasse - une histoire à dormir de boue

"Boue : Poussière ou terre détrempée formant une couche grasse à la surface du sol" (definition Larousse)

3 membres des Lfc étaient au rendez vous de la 42eme édition de la randonnée de l'ami Bidasse à Arras - Bastien, Mikou et Ludo.

Le reste de l'effectif étant forfait pour communion, anniversaire et autres événements familiaux.

Seul 186 vtt avaient fait le déplacement.

Et autant dire que ce matin il valait mieux rester bien au chaud dans son lit, les orages à répétition de la dernière semaine ont eu raison du début du parcours. Et pourtant sur le papier selon les dires de Mikou : "c'est fort roulant, on va être vite rentrer"..... 3 heures plus tard et des kilos de boue sur le vélo et sur nos corps meurtris par l'effort nous finissions enfin cette rando.....

Dés le départ les problèmes ont commencé, après une petite portion de route nous accédions à un chemin de terre en apparence banal, mais en voyant les 3/4 des vetetistes faire demi tour, nous nous sommes dit que quelque chose n’était pas normal.

En effet, le chemin gorgé d'eau et de boue était littéralement impraticable pour un vtt, la terre se colle au dérailleur et au pédalier et les roues ne tournent plus, Bast et moi appelons ça le "syndrome Sallaumines" (du fait d'une expérience similaire sur le raid de Sallaumines). Et malheureusement Mikou en fit les frais dés le début du chemin.... casse de la patte du dérailleur... heureusement il disposait d'une patte d'avance et fort de notre expérience nous savons maintenant réparer ce genre de casse.

La fin de ce chemin fut parcouru haut la main....euh plutôt avec le vélo à la main, à l’épaule même, et les chaussures dans la bedouille.

La rando pouvait enfin reprendre normalement même si les chemins furent tous détrempés et la terre trop collante pour nos vélos. A la première bifurcation entre le 40 km et le 55 km nous fumes surpris d'être aussi peu à partir sur le 55 km, les difficultés du début ont refroidis tout le monde. Seul 25 vtt sur les 186 engagés s’aventurèrent sur le 55 km.

Et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés qu'à trois le long des bois à décrotter nos vélos tout les 200 mètres pour réussir à avancer....on a galéré, on s'est dégueulassé mais on a bien rigolé en faisant des batailles de boue (et oui nous sommes encore des grands enfants).

Le 1er ravito était correct, en revanche le second un peu léger, très léger en fait (de l'eau et du pain d’épice).

L'heure fort avancée nous contraignait à ne pas faire la dernière boucle du 55 km.

Non content de retrouver enfin du roulant, nous avalions les 15 derniers km le long de la Scarpe sur un rythme effréné.

Au retour une bonne bière pression et un bon casse dalle nous remirent d'aplomb, on a même eu le droit à une 2eme pression, je suppose que les quantités prévues n’étaient pas en adéquation avec le faible nombre de participants en ce gris matin de Novembre.......quoi ? on est en Juin ??????

Ce fut la dernière sortie avant le roc des Alpes. Trois freins cassés nous y représenterons cette semaine, Bastien, Mikou et Sam. Souhaitons leur de bien profiter de ce beau voyage et de nous faire de beaux reportages. Pensez à ramener le saucisson, Max a acheter la guillotine à sauciflar.

ÉCLATEZ VOUS BIEN LES GARS ET A FOND A FOND A FOND !!!!

Retour à l'accueil